Newsroom

avril 2017

On tour 2017 : Le fonds abrité comme une alternative à la fondation classique ?

Le jeudi 16 mars dernier se tenait à Lausanne une conférence sur les fondations d’utilité publique.

Cette conférence s’inscrivait dans la série d’événements organisés en Suisse romande par Swiss Philanthropy Foundation sur le thème « Vous, philanthrope ? » et a réuni une trentaine de participants dans les chaleureux locaux de la Fiduciaire Michel Favre SA.

La première partie de cet événement a présenté les moyens à mettre en œuvre pour organiser et réussir la création de sa propre fondation. Pascal Favre, Administrateur de la Fiduciaire Michel Favre SA, a évoqué les spécificités juridiques et fiscales liées aux fondations d’utilité publique. Il a notamment mis en évidence la vocation éternelle d’une fondation ainsi que l’existence de complexités légales pouvant rendre la constitution de sa propre fondation parfois difficile. Son discours tendait à suggérer que dans certains cas, il était préférable de mettre à contribution un creuset de personnes qualifiées dans le domaine afin de monter son projet philanthropique, en suggérant que la fondation abritante offrait une alternative séduisante et plus réaliste.

Suite à cela, Etienne Eichenberger, Président de Swiss Philanthropy Foundation, a rappelé que pour trois fondations qui se créent, deux sont liquidées. Fort de ce constat, il a mentionné ses discussions avec des fondateurs qui reconnaissaient que l’animation d’une fondation représentait souvent un projet plus important qu’ils n’avaient envisagé en amont. Évoquant notamment la solution du fonds philanthropique abrité, il a souligné que celui-ci représentait une alternative séduisante à la fondation classique, puisqu’il permet au donateur de se concentrer sur les projets soutenu, tout en se déchargeant de la gestion administrative de son fonds.

La seconde partie de l’événement s’est déroulée dans le hall spacieux du bâtiment, où les participants étaient invités à échanger autour d’un apéritif dinatoire.